1ere A épreuves littérature
6 ème 6 ème 5 ème 5 ème 4 ème 4 ème 3 ème 3 ème 2 nde 2 nde 1 ère 1 ère Tle Tle
3ème SEQUENCE
!
SITE DES COLLEGES
la lumière à vos études
Epreuves et corrections
Infos des colleges
cours et supports des cours
Bourse et autres
sitedescolleges.com       
Fevrier 2014
tout droit reservé
une oeuvre de
Douala - Akwa .... rue Bébey Eyidi
Yaoundé - montée jouvence
Italie
Belgique
contact
c
REPETITEUR A DOMICILE
GROUPE DE REPETITION
PREPARE CONCOUR
LIRE AUSSI LES EPREUVES DE
1 2 3 4 5 6
Accueil Accueil Infos Infos Forum Forum College et lycée College et lycée Epreuves et corrections Epreuves et corrections cours et supports de cours cours et supports de cours Divertissements Divertissements Test psychologie Test psychologie Talents Talents
                              Définition, démarche et évaluation :                           La dissertation est un travail d'argumentation qui invite à organiser une réflexion personnelle, à partir de textes et de documents (proposés dans le corpus et appartenant à votre culture  personnelle).    Elle se construit à partir d'une problématique littéraire personnelle en lien avec un objet d'étude identifié. L'évaluation portera sur votre aptitude à montrer votre capacité à analyser le sujet, à mobiliser et exploiter vos connaissances, à communiquer votre point de vue grâce à une argumentation personnelle pertinente.                                                            CE QU'IL FAUT DONC SAVOIR FAIRE                     1– Analyser le sujet, rechercher des idées et des arguments (1/2 heure sur 4) :     Un sujet de dissertation littéraire sera de ce type : "compte tenu de... (ce que vous lisez dans le corpus et de ce que vous savez sur tel ou tel objet d'étude), votre expérience de lecteur averti vous permet-elle d'adhérer ou non... (au jugement, à l'appréciation, à la définition, suivants)"       Ainsi, vous devez mettre le sujet en relation avec l'objet (ou les objets) d'étude du corpus afin de bien comprendre et de pouvoir délimiter le cadre référent (genres, courants, mouvements, histoire littéraire).         Cette étape est décisive pour éviter le "hors sujet". Pour cerner ce référent il vous faut : - relever les mots-clés du sujet proposé afin d'analyser la consigne (notions et termes littéraires, plan indiqué ou suggéré...) - reformuler le sujet avec vos propres mots, de façon à en dégager la problématique (en lien avec un ou deux objets d'étude) : rédigez la problématique sous la forme d'une question (commençant souvent par "en quoi..." ou "comment ou "dans quelle mesure...") - prendre en compte les différents documents dont vous disposez en les relisant à la lumière de votre problématique : voyez ceux qui vous donnent des éléments de réponse ou de réfutation, notez des citations ; ajoutez-y des œuvres puisées dans votre culture personnelle qui vous paraissent propres à servir de support à votre réflexion sur le sujet. - enrichir son raisonnement par déductions (du général au particulier), inductions (du particulier au général), analogies (dégager des similitudes)                                                2 – Construire le plan de la dissertation (1/2 heure) : Il s'agit d'ordonner ses arguments : la dissertation est une démonstration, un travail structuré, construit suivant un plan argumentatif nettement repérable. Il faut donc adapter le plan au type de sujet posé:                                                 TYPES DE SUJETS                    Sujet qui invite à commenter et à exprimer un jugement personnel :  - "Quels supports (textes, images, films...) vous paraissent être les plus efficaces pour convaincre ?"  - "En vous référant aux textes de X, de Y et de Z, vous direz lequel vous touche et pour quelles raisons."         - Pour V. Hugo l'intrigue théâtrale ne doit développer "que des choses pleines de leçons et de conseils" (préface de Lucrèce Borgia), alors que selon Stendhal (in Racine et Shakespeare) le spectateur doit y trouver "le plus de plaisir possible". Qu'en est-il selon vous ?                                            Réponse par un PLAN ADAPTÉ         Plan analytique (expliquer, justifier, illustrer, nuancer), ou plan comparatif : analyse et enrichissement successifs des éléments de convergence et d'opposition entre différents points de vue dont il faut cerner les enjeux, problématique après problématique puis, exposé de votre avis personnel après analyse. Attention, il ne faut jamais séparer les deux éléments analysés dans deux parties distinctes. = 3 à 4 parties distinctes (une partie par problématique)                                                  TYPES DE SUJETS        Sujet qui invite à arbitrer, discuter, nuancer, confronter des points de vue d'auteurs, voire réfuter une définition ou nuancer l'opinion d'un auteur (en fonction des contextes) : - "Le théâtre est fait pour être représenté non pour être lu..." - "C'est grâce à la tragédie que le mythe parvient à son contenu le plus profond, à sa forme la plus expressive" Partagez-vous le point de vue de F. Nietzsche".                                           Réponse par un PLAN ADAPTÉ         Plan concessif, appelé à tort "plan dialectique" (développer, nuancer ou réfuter) : dans un premier temps il faut explorer, développer, justifier (la thèse adverse), puis en faire apparaître les limites (autre contexte), afin de proposer son point de vue personnel (thèse). Attention : bannir le "thèse, antithèse, synthèse" y préférer le "oui..., mais..." ou le "non..., mais..." (thèse adverse / thèse personnelle) = 2 à 3 parties distinctes                                                   TYPES DE SUJETS          Sujet et consigne qui dictent la démarche à adopter : "Parmi les différents arguments donnés dans l'ensemble des textes du corpus, choisissez-en un que vous approuvez et expliquez l'intérêt qu'il présente. Choisissez-en un autre qui vous semble discutable et expliquez pourquoi il l'est, selon vous."                                          Réponse par un PLAN ADAPTÉ         À adapter selon le sujet Ici, envisager 2 parties distinctes composées chacune de 2 paragraphes (présentation de l'argument choisi puis explication du choix).                               3 - Préparer la dissertation au brouillon (1/2 heure) :     * Il faut organiser les arguments et les exemples :       - les arguments vont permettre d'étayer le raisonnement destiné à répondre à la problématique       - les exemples pour renforcer la démonstration vont apporter une illustration concrète : des faits, des connaissances (culturelles, artistiques), des données (économiques, politiques, sociales), des références précises (aux objets d'étude, aux genres), des citations (des textes du corpus, ou issues de vos connaissances personnelles).     * Il faut rédiger complètement l'introduction :       = 4 étapes (repérables) en un seul paragraphe (conseil : passage à la ligne sans alinéa ni sauter de lignes)       - 1 : on pose les données (thème, mise en contexte historique et littéraire…)       - 2 : on présente le sujet (en insérant la citation, s'il y en a une, dans la phrase), en reformulant éventuellement le sujet et en donnant son intérêt.       - 3 : on formule la problématique (qui assurera la cohérence, le fil directeur de votre argumentation : "en quoi...", "comment...", "dans quelle mesure...")       - 4 : on présente le plan en deux ou trois phrases claires (axes de résolution de la problématique).     * Il faut rédiger complètement la conclusion :       = 2 étapes (repérables) en un seul paragraphe (conseil : passage à la ligne sans alinéa ni sauter de lignes)       - 1 : on montre qu'on a répondu à la question ou à la problématique posée en en faisant un bilan.       - 2 : on élargit la réflexion en ouvrant sur d'autres perspectives voisines (œuvres, registres, genres littéraires, problématiques…) qui ont traité à leur manière de cette problématique.     * Il faut bâtir un développement qui mette en valeur la pertinence et la valeur de votre argumentation nuancée :       - envisager deux à quatre parties de longueurs équilibrées, qui s'enchaînent et se complètent       - veiller à la cohérence de l'argumentation : articulation des paragraphes       - ménager les transitions pour passer logiquement d'un argument à un autre, d'une idée à une autre       - penser que chaque partie comporte : une phrase introductive, deux ou trois paragraphes (arguments illustrés), un bilan provisoire et une transition (lien logique avec la partie suivante).                               4 – Rédiger la dissertation (2 heures)     * Il faut savoir construire un paragraphe argumentatif :       (2 ou 3 paragraphes = une partie)       - énoncer l'idée directrice       - exprimer une opinion sur cette idée       - étayer son jugement par des arguments et des exemples littéraires (précis et analysés)       - valider la démonstration : montrer que l'objectif a été atteint par une courte phrase finale puis une transition logique pour amener l'argumentation suivante.     * Il faut savoir utiliser des synonymes (évite la répétition et enrichit la pensée) :       - se constituer dès le brouillon une" banque de mots" comportant des synonymes ou des périphrases       - des reformulations permettent aussi de cerner par des approches variées, les notions à analyser.     * Il faut savoir maîtriser l'énonciation :       - les marques de la première personne ne sont pas à exclure quand le sujet vous y invite       - l'élève-candidat est un scripteur anonyme, qui s'adresse à un lecteur (évaluateur) qu'il faut convaincre       - utilisation de la modalisation : conditionnel pour exprimer un jugement prudent, adverbes renforçant la certitude ou nuançant l'opinion (répertoire à se constituer à l'avance…)       - des connecteurs logiques (bien que, malgré que, donc, cependant, si bien que, en effet, en revanche, par contre, c'est pourquoi...)     * Il faut savoir intégrer des citations, des références de texte :       - attribuer clairement les propos à ceux qui les prononcent (on distinguera auteur / narrateur / personnage)       - citer clairement les sources des textes et documents auxquels on se réfère (idem pour œuvres artistiques, peinture, sculpture, film…).     * Il faut savoir respecter les conventions de présentation :       - en lettres, ne JAMAIS faire paraître "les chapeaux" (I- a- les échecs de la littérature engagée I - b- ...) : ceux-ci sont rédigés en une phrase ("idées directrices"), ils n'apparaissent que sur votre brouillon       - souligner les titres des œuvres citées (écriture manuscrite)       - mettre entre guillemets le titre d'un poème, d'un article, d'un chapitre…       - mettre entre guillemets une citation et la recopier exactement (elle porte du sens)       (par exemple : " Dans le poème "Art poétique" extrait du recueil Jadis et Naguère, Verlaine recommande : "de la musique avant toute chose" ").     * Il faut savoir respecter la correction de la langue pour bien communiquer :       - Les règles de lisibilité, d'orthographe, de syntaxe, de grammaire, de ponctuation.       - Un niveau de langue approprié et un vocabulaire précis, technique
MÉTHODOLOGIE DE LA DISSERTATION littéraire
pages
1
2
pages
1
2